ECB (Eau canalisée au Bangladesh)

L’atténuation de l’arsenic (et du sel) doit être une priorité absolue dans le secteur de l’eau au Bangladesh, si l’on veut réduire le problème hydrique actuel. L’élimination fortement décentralisée de l’arsenic ne peut être assurée en toute sécurité. Outre le confort et les coûts limités de l’utilisateur, la principale raison en est que les priorités de la pratique sociale quotidienne tendent souvent à négliger le risque considérable d’exposition. Une atténuation plus centralisée du problème de l’arsenic et du sel est proposée sous la forme de réseaux d’adduction d’eau à petite échelle, ruraux ou périurbains. Il existe déjà des exemples de tels systèmes actifs au Bangladesh, mais la pratique montre que la plupart de ces initiatives ne peuvent pas fonctionner de manière durable dans leurs contextes sociaux, économiques et de gouvernance. PRACTICA, en collaboration avec ses partenaires WASTE, EPRC et Practical Action Bangladesh, a pour but d’évaluer la fonctionnalité de tels systèmes pour développer un nouveau système d’adduction d’eau qui considère l’un des deux scénarios suivants :

L’acheminement de l’eau des aquifères sécuritaires des localités voisines vers les agglomérations,

L’acheminement de l’eau traitée à partir d’aquifères contaminés par l’arsenic.

Objectifs

Analyser les facteurs de succès et d’échec des réseaux à petite échelle, périurbaines et rurales au Bangladesh, afin de développer un concept novateur durable.

Activités

  • Évaluation des initiatives d’approvisionnement en eau courante au Bangladesh ;
  • Développement et analyse de scénarios d’eau sous conduite avec des données locales et un modèle d’évaluation mathématique ;
  • Enquête pour déterminer l’acceptation par les utilisateurs, le niveau de volonté de payer, la disponibilité d’une capacité suffisante pour gérer les initiatives au niveau local ;
  • Développement d’un rapport d’évaluation détaillé.

Le budget

Un total de 38 000 euros pour une période de sept mois.

Résultats

  • Évaluation détaillée du succès et de l’échec des initiatives existantes ;
  • Développement d’un modèle mathématique pour quantifier les coûts du cycle de vie ;
  • Développement d’un nouveau concept
  • Enquête locale ;
  • Développement du concept final et étude d’évaluation.
Stade
Terminé
Période
2013 - 2015
client
partenaires